Quelles sont les honoraires d’un avocat pour un divorce ?

Quelle que soit la façon que vous avez choisie pour entamer le divorce, vous ne pouvez pas vous épargner de la représentation d’un avocat pour une affaire de divorce. L’intervention de l’avocat est obligatoire tant pour le déroulement de la procédure du divorce ainsi que de vous fournir des conseils légales sur tous les détails qui concernent les démarches administratives et judiciaires incombant votre procédure. Même dans le cas d’un divorce par consentement mutuel, seul l’avocat possède la compétence nécessaire à représenter les aspirants du divorce devant le juge aux affaires familiales du Tribunal de grande instance. Qu’en est-il de l’honoraires ? Il est évident que beaucoup posent cette question. Les concernés par le divorce se renseignent toujours sur le tarif de la prestation ou les coûts honoraires des avocats afin de recourir au tarif moins cher, ayant peu de moyen ou dans l’impossibilité de consacrer assez de budget dans la procédure du divorce, vous avez besoin de savoir les honoraires des avocats en matières de divorce. Pour une réponse directe, il est difficile de tarifier les honoraires d’un avocat d’une manière standard.

La convention d’honoraires comme base de confiance

En ce qui concerne le tarif des avocats, il n’existe pas des tarifs officiels. La convention d’honoraires établit depuis le 1er janvier 2013 donne un éclaircissement pour le type d’honoraires versés aux avocats pour le traitement des affaires de leur client. Cette convention trouve son côté avantageux sur une nouvelle mesure qui donne plus de transparence afin de fixer la tarification des avocats et de mieux encadrer la prestation des avocats afin que les clients puissent avoir quelques idées sur le coût total de la procédure de divorce. Même avec la présence de cette convention, les avocats sont libres pour fixer ces honoraires envers les clients.

Signer une convention avocat-client afin d’éviter le malentendu

C’est à chaque avocat de déterminer le frais de sa prestation ainsi que de fixer le montant de ses honoraires. La réputation, la notoriété, la spécialité de l’avocat ; ces éléments constituent les critères spécifiques qui entrent en jeux pour évaluer le coût de prestation des avocats pour un divorce. La difficulté de l’affaire à traiter ainsi que les détails complexes du dossier peuvent – être un facteur déterminant du coût de prestation de l’avocat. Pour éviter toutes mauvaises surprises au niveau de ces honoraires, il est judicieux de conclure à l’aide d’une convention avocat-client toutes les conditions liées au règlement financier de votre avocat tout en se référant à l’intervention de votre avocat. Cette convention d’honoraires doit être signée entre le client et l’avocat avant d’entamer la procédure. Le tarif horaire ainsi que ces conditions imposées par l’avocat doit être fixé dans cette convention. Si après discussion avec votre avocat, vous voulez opter un tarif forfait, ceci doit – être bien mentionné dans la convention. Les frais généraux de l’avocat peuvent dépendre également de son lieu de travail. Le tarif des avocats travaillant dans une grande ville peut être plus cher à ceux des avocats qui s’exercent dans une périphérie loin de la ville. Il est nécessaire de préciser que les frais des honoraires pour les grands dossiers sont plus importants par rapport à une étude modeste comme reflète la réalité des honoraires dans la facturation.

Des prestations en fonction du tarif horaire

Parmi le principe de certains avocats est aussi de facturer leurs prestations en fonction du tarif horaire. Dès fois, les avocats vous fait parvenir des notes d’honoraires, qui ne contiennent pas des détails, mais juste mentionnés en bas de la note, l’expression habituelle qui met à la conscience du client de comprendre en avance le frais de ses honoraires. Nous tenons à mentionner que certains avocats n’offrent pas ses prestations que d’une manière épisodique, les autres ne parlent du coût de leur prestation qu’à la fin du dossier. Si vous constatez que le tarif proposé par votre avocat est trop cher et que vous êtes dans l’impossibilité de payer ce genre de frais, n’hésitez pas d’en parler avec votre avocat pour négocier les honoraires. Afin de mettre une garantie de confiance entre vous et votre avocat, il est nécessaire par mesure de prudence de demander une facturation régulière et bien détaillée de sa prestation. Dans ce cas, vous pouvez vous préparer en avance au niveau du budget. S’il s’agit d’un divorce par consentement mutuel, rien ne vous empêche de convenir un tarif forfait au niveau des honoraires. Le montant de ce tarif forfaitaire doit-être établi par écrit pour éviter tout malentendu avec votre avocat.

Quelques aperçues au niveau des honoraires d’un avocat du divorce

Il devient coutume aujourd’hui de divorcer d’une manière rapide avec de moindre budget. Sur internet, on peut trouver des avocats qui offrent des tarifs express à 300 €. Attention ce tarif peut subir une augmentation avec les divers suppléments et les détails qui surgissent en fonction de la complexité de l’affaire. En matière du frais de divorce, c’est l’avocat lui-même qui fixe ces honoraires. La plupart disent qu’un divorce peut coûter un mois de salaire. Pour vous donner quelques aperçus pour les honoraires, le frais du divorce à l’amiable ou par consentement mutuel revient à 2000 €, le tarif horaire pour un avocat est fixé à 250€ par heure, plus précisément 8 heures de travail confirment ce tarif. S’il s’agit d’un divorce pour faute, le tarif est plus élevé surtout quand il y a complexité du divorce. Les honoraires de l’avocat pour ce genre de divorce sont entre 2500 et 4500 €. Si des complexités surviennent pendant la procédure, le frais de l’avocat peut grimper le 8000€.

Il est nécessaire aussi de rappeler que les prestations supplémentaires peuvent avoir des influences sérieuses sur votre budget telles que la fixation de la prestation compensatoire devant le notaire, le droit d’enregistrement ainsi que d’autres prestations juridiques ou administratives qui font suite au divorce.